4 septembre 2018

Il est 6h30 en ce mardi 4 septembre 2018, et je suis réveillée depuis 4h30.
Malgré les situations pas faciles que j’ai traversées ces dernières années, j’ai toujours eu l’immense chance de dormir comme un bébé. Du moment que je me couche au réveil, je dormais bien.

 

Si je me suis réveillée si tôt ce matin, je pense que c’est parce que de grands changements sont sur le point de se produire dans ma vie. Et se produisent déjà.
Ces choses là, je les espère depuis si longtemps.

 

Désormais elles sont là, au bout de mes doigts, et je me sens prête à les accueillir à bras ouverts.

 

Le 1er janvier de cette année, j’ai pris une décision, une décision puissante et ferme. J’ai décidé que les choses allaient changer. Je me donnais 6 mois pour constater des changements notables.

 

A partir de cette décision énoncée à haute et intelligible voix, j’ai suivi mon intuition. Suivi le chemin que l’on me montrait.
8 mois plus tard c’est emplie de gratitude que j’écris ces quelques mots.

Depuis quelques semaines tout particulièrement, de grands changements opèrent.

 

Ce qui a changé le plus ? ➡️ MOI.

 

Je suis vraiment émue de constater à quel point je me suis transformée, au fil des semaines et des mois.
Ce qu’il se passe dans ma vie depuis quelques jours est pour moi juste extraordinaire.
Surtout le fait de voir et de sentir par moi-même que j’ai changé, sans que personne ne me le fasse remarquer ou même ne le voit. Peu importe, moi je le sais, moi je le vois, moi je le sens.

Mon énergie

Mon énergie a changé, elle est plus douce, plus bienveillante, plus dans l’accueil et la réceptivité. Plus féminine. Plus Yin.
Je me surprends à être dans l’accueil des personnes que je rencontre comme je ne l’ai jamais été auparavant. Et j’adore ça.
L’ego se tait, se met à l’écart, et laisse enfin mon cœur prendre le relais quand c’est juste.

Le lâcher-prise

Ces deux mots qui m’ont fait si souvent bondir tant je n’arrivais pas à les intégrer, à les incarner.
Et pourtant, je suis fière de constater qu’aujourd’hui, j’y arrive. Je suis capable de me détacher du regard des autres. J’arrive à accepter de ne pas savoir ce qu’il va se passer demain, dans une semaine ou bien dans un mois. J’arrive à accepter les situations qui m’auraient fortement agacées quelques mois en arrière.

Il y a quelques jours à peine, pour la première fois de ma vie, et je pèse mes mots : je me suis sentie pleinement dans le moment présent.
J’étais en train d’échanger avec une personne. J’étais juste là, avec elle, à l’écouter de tout mon cœur. Je m’intéressais à elle, à ce qu’elle me disait, à ce qu’elle ressentait. Sans attente. J’étais là. Pour elle. Avec elle.

Les croyances

En quelques semaines, j’ai senti énormément de croyances limitantes se barrer, les unes après les autres. Quel bonheur immense et incroyable de ressentir ça. De sentir que ce qui me retenait comme une chaîne attachée à la cheville, n’était plus.
Des croyances que j’avais depuis plusieurs années, de celles qui m’empêchaient de VIVRE, tout simplement. Et bien elles ont disparues pour laisser place à de jolies croyances qui me portent et me transportent.

 Affirmation / expression de soi

Une de mes difficultés était liée au chakra de la gorge, à l’expression de moi, de mes envies, de mes besoins.
Et il y a quelques jours, je me suis suis surprise à exprimer sans difficulté de vive voix et ceci de manière très naturelle, quelles étaient mes attentes et mes aspirations. Et ceci à une personne que je ne connaissais pas une heure plus tôt.
Auparavant, je n’aurais jamais pu agir ainsi, pensant que cela allait être mal reçu ou interprété. Là c’était spontané, naturel, authentique, et la personne en face a accueilli ça comme c’était : l’expression de ma vérité.

Le corps

Ah, ce corps, ce corps que j’ai ignoré durant plus de 35 ans. Ce corps que je réapprends à accepter, à apprivoiser, à aimer. Ce corps qui sait me faire part désormais de ce qui cloche dans ma vie au travers de tensions ou de douleurs. Ce corps qui a toujours été là pour moi alors que moi je l’ignorais. Ce corps que je rejetais de toutes mes forces alors qu’il n’avait rien demandé.
Ce corps, à qui je demande de me pardonner pour tout le mal que j’ai pu lui faire, que ce soit par la nourriture que je lui donnais ou par les mots douloureux que je lui infligeais.
Ce corps à qui je me reconnecte doucement, avec respect et douceur. Ce corps qui me permet de ressentir, de me mouvoir, d’avancer.
Ce corps, sans qui je ne serais rien,
J’ai constaté en me regardant dans le miroir il y a quelques jours à peine que mon visage avait changé. Oui, mon visage.
Ma peau est plus lisse, plus lumineuse. Je parais plus sereine et détendue.

Gratitude et abondance

Pendant des années j’ai été dans le manque. Je ne voyais que ça : ce qui me manquait pour être heureuse. Depuis que j’ai choisi de me focaliser sur ce que j’ai la chance d’avoir déjà, non seulement ma perception des choses et de la vie a changé mais bien évidemment, ma réalité s’est transformée.
J’ai appris à être reconnaissante pour ce que je possédais, pour être en parfaite santé, pour avoir mes besoins matériels comblés, pour les personnes qui faisaient parties de ma vie et qui étaient là pour moi, même si elles se comptaient sur les doigts d’une main, j’avais de la chance de les avoir. J’ai de la chance de les avoir.

Les émotions

Il y a encore quelques mois, le mot émotion me faisait peur. Cette inconnue qui apparaît au mauvais moment et dont je ne savais pas quoi faire. Alors j’ai décidé de la mettre sous le tapis, de la nier, de la rejeter, de toutes les rejeter.
Ces émotions que l’on ne m’a tout simplement pas laissées exprimer lorsque j’étais enfant. J’ai alors jugé bon qu’il était préférable de les cacher. Que plus jamais je ne ressentirais rien. Ça ne sert à rien, ce n’est pas toléré, et puis ça fait mal.

Et puis un jour, on m’explique que les émotions ne sont pas mes ennemies mais qu’elles ont leur raison d’être et que je ne dois pas les craindre. Alors, doucement, à mon rythme, j’ai appris à les reconnaître, à les accueillir, à les accepter.

Elles ont été si longtemps niées qu’elles apparaissent encore parfois de façon anarchique, à des moments où je ne m’y attends pas, sans raison “apparente”. Ce n’est rien. Elles sont là et ne font pas de moi une personne faible et fragile (c’est ce que j’ai cru, longtemps).
Je ne suis pas un robot, je ressens des émotions et c’est parfait ainsi.
Ressentir des émotions c’est être vivant.
Rire, pleurer, râler, se sentir triste, en colère ou frustrée, c’est juste la vie, celle d’un être humain fait de chair et d’os.
Elles sont là pour montrer le chemin et je les remercies pour ça.

 

➡️On se rend compte que l’on a changé quand les expériences que l’on vit changent.
Et c’est exactement ce qu’il se passe pour moi.
J’ai changé, les personnes que je rencontre sont différentes, me ressemblent, vibrent de la même manière que moi, ont plaisir à être avec moi tout comme j’ai plaisir à me trouver avec elles.
Elles m’acceptent comme je suis, je les accepte comme elles sont.

 

Je ne vais pas te mentir, tout ce travail, je ne l’ai pas fait seule. Je me suis faite accompagner, d’une coach, puis d’une autre, puis d’une 3ème, d’une thérapeute et puis d’autres personnes qui ont jalonnés ma vie de manière ponctuelle et qui m’ont permis de me rendre là où j’en suis aujourd’hui.

 

Je sais parfaitement que la vie n’est pas linéaire, et que des moments de colère, de frustration, des moments où l’ego voudra reprendre sa place, j’en aurai d’autres. Mais je sais maintenant que moi, Muriel, je suis capable de lâcher ce mental, d’être dans l’instant présent, d’être connectée aux gens qui m’entourent. Je sais que je suis capable de ressentir avec le cœur.
Je le sais, et mon corps le sait, il connaît désormais le chemin.

 

Aujourd’hui je me sens à ma place, exactement là où je dois être. Je ne suis ni en avance, ni en retard. Je suis.

Il y a d’autres choses, d’autres clés, qui m’ont aidé à re-devenir celle que je suis et je te les partagerai une autre fois, peut-être d’une manière différente.

En tout cas je les partagerai toutes à celles qui choisiront de travailler avec moi. Bientôt, bientôt ?

Ne cesse jamais d’y croire, de croire que c’est possible.

Et si tu ne devais retenir qu’une chose, je te dirais que la magie est partout autour de toi, pour peu que tu aies le cœur et l’esprit ouverts.

 

➡️ Moi, Muriel, je m’engage encore plus aujourd’hui à vivre une vie EXTRAORDINAIRE et à embarquer avec moi toutes les femmes qui ont le même désir que le mien.

  • Une vie qui me ressemble, en accord avec mes envies, mes besoins, mes aspirations, mes valeurs.
  • Une vie connectée à mon Être véritable, à mon Âme, à mon cœur.
  • Une vie dans laquelle je me sens dans la pleine expression de mon potentiel.
  • Une vie qui a du sens et qui ne ressemble à aucune autre. Car je suis unique.
  • Une vie joyeuse, riche et abondante
  • Une vie créative et inspirante.
  • Une vie de réalisation et d’accomplissement, tant sur le plan personnel que professionnel

 

Sur ce, je te souhaite une journée grandiose, à la hauteur de la Magicienne que tu es déjà.

Je te bise sur les deux joues.

Un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.